Trans Mecs & Mecs

Trad - "Safer Sex for Transguys : A Guide for the Whole Spectrum" - 2004

vendredi 27 septembre 2013 par Lazz

Safer sex for transguys. A guide for the whole spectrum. Text and design by James Cullen. Illustration by Angela Smith. 2004

Langage

Il existe des tonnes de publications sur le safe sex, couvrant quasiment tout ce que vous pouvez imaginer. Ce qui les rend spécifiques à tel ou tel groupe de personnes est la manière dont c’est rédigé, ou le langage utilisé.
En tant que garçons trans, on sait à quel point le langage peut faire la différence. Ça peut être dur pour nous d’utiliser le langage courant pour des parties du corps avec lesquelles on ne s’identifie pas nécessairement, ou pour des actes sexuels qui pour nous représentent une chose, et semblent être autre chose pour le reste du monde.

Voyons en vrac quelques exemples de mots ftm-friendly :

Bite, torse, dicklit, packy, queue, seins de mecs, sexe

Soyez libre d’utiliser et de créer vos propres mots aussi. Quelquefois les mots qu’on emploi sont excitants, quelquefois ils sont amusants, et quelquefois on a juste besoin d’un mot clair et précis.

Des petits trucs en vrac avant d’aller plus loin.

  • Quiconque saigne tous les mois peut tomber enceint…pas que les femmes ! Il peut y aussi avoir une petite période après avoir commencé la testostérone pendant laquelle une grossesse est toujours possible.
  • L’usage de testostérone a été associée à la possibilité d’une, ahem, « sécheresse vaginale », ce qui peut mener à des micro-déchirures lors de la pénétration, ce qui à son tour peut augmenter le risque de transmission des MSTs. Donc gardez ça en tête….plein de lubrifiant !
  • La pénétration digitale ou avec la main, sans gant, peut être relativement sans risque du moment qu’il n’y a pas de coupures sur les mains. Pour vérifier ça, frottez un peu de jus de citron sur vos mains et doigts… vous le sentirez si il y a un problème. Mais ensuite, pour le bien de votre partenaire, lavez-vous les mains !

Raconter son histoire : dire qu’on est trans
Chaque mec a son propre avis quand il s’agit de dire qu’on est trans.
Certains mecs iront seulement avec des partenaires dont ils savent qu’illes sont au courant et qu’illes acceptent le fait qu’ils soient trans, d’autres mecs ont plus de facilité à partir vers l’inconnu. Certains mecs le diront dès qu’ils commencent à draguer, d’autres ne le diront peut être jamais.

C’est votre droit de décider de ce qui est le mieux pour vous, et cela peut changer selon les situations. Souvenez-vous juste qu’en parler ou non peut être question de sécurité… fiez-vous à votre instinct !

Quelquefois, déterminer quoi dire peut être la partie la plus dure. Certains mecs le font sur le registre de l’humour, d’autres sont très bruts de décoffrage, d’autres précisent juste que leur corps est différent sans dire quoi que ce soit au sujet du fait d’être trans.

Quelques exemples :

  • « J’ai un sexe de fille mais je baise comme un homme »
  • « Je ne suis pas un garçon ordinaire… »
  • « Tu as déjà entendu parler des FTMs/garçons trans/etc. » ?
  • « Mon sexe est un peu différent de celui de la plupart des mecs… »
  • « J’ai été déclaré de sexe féminin à la naissance, mais comme tu le vois, les médecins se sont plantés »

Un peu de bon sens, chéri…
(ou, comment j’ai appris à arrêter de flipper et à aimer le safe sex)

En gros, un petit peu de bon sens peut vous mener très loin. La chose la plus importante à se rappeler est que ce sont les fluides corporels qui peuvent être porteurs de maladies et rendre le sexe à risque. Donc au lieu de s’inquiéter de cette long liste des pratiques sexuelles au sujet de quelles situations sexuelles sont ou ne sont pas à risque, souvenez-vous juste d’une chose :

PAS DE FLUIDES = SECURITE

Le fluide le plus à risque est le sang, le sperme vient ensuite en second (celui de tout le monde, pas juste venant des mecs bio !), et en dernier lieu, la salive et la sueur sont assez safe, bien qu’il y ait toujours un risque pour des trucs ennuyeux comme la grippe et la mononucléose.

Donc, si le bon sens nous dit que ce sont les fluides dont nous avons à nous soucier, nous devons trouver des manières de s’amuser, sans, comment dire, « trop en partager ».

Les préservatifs sont géniaux pour se faire baiser, mais malheureusement, ils ont tendance à être un peu trop grand pour les dicklits. Heureusement, il y a le truc du gant : coupez un gant en latex du côté du pouce à partir du poignet jusqu’à la première phalange du pouce. Le pouce devient votre préservatif, et le reste du gant est libre pour couvrir toutes les autres parties importantes, de votre bite à votre cul. Cela demande un peu de pratique, donc préparez un gant et des ciseaux avant que les choses deviennent un peu chaudes !
Les gants sont aussi disponibles en polyuréthane, qui peut être plus fin que le latex et permet plus de sensation. Vous pouvez aussi utiliser une digue dentaire en latex ou du film étirable pour couvrir toute la surface, vous êtes ensuite libre d’y aller avec votre bite ou votre bouche. Si vous n’avez pas de digue dentaire ou de film étirable dans le coin, essayez de couper un préservatif dans le sens de la longueur pour en faire un rectangle plat en latex.

Un mot sur les films étirables : il existe une version spéciale micro-onde : ne vous en servez pas ! elle est pleine de trous microscopiques qui sont super pour évacuer la vapeur mais pas super pour empêcher les MSTs de passer au travers.

Ok, que faire en cas de…

Ok, donc peut-être que vous avez rencontré une personne vraiment sexy, les choses se sont passées plus vite que prévu, et maintenant vous avez des démangeaisons ou un truc comme ça. C’est ok, ça arrive…Mais il faut vous faire examiner ça. Aller chez le docteur peut être sacrément effrayant pour des gars comme nous, donc que faire ?

Beaucoup de villes ont des cliniques de santé LGBT-friendly. Si vous n’en connaissez pas dans votre coin, essayez de demander autour de vous, regardez dans le journal gay ou alternatif du coin, ou essayez d’appeler l’asso homo de l’université la plus proche. Quand on cherche un médecin, il est vraiment utile de demande conseil autour de soi…le bouche à oreille est la meilleure manière d’obtenir ce que vous avez besoin !


titre documents joints

PDF de la brochure d’origine

27 septembre 2013
info document : PDF
151.1 ko

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 644 / 94219

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Articles et journaux  Suivre la vie du site Brochures drague et prévention   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License