Trans Mecs & Mecs

Première description médicale d’un ftm gay, 1983

samedi 3 septembre 1983 par Lazz

En tout cas, la description par un psy la plus ancienne sur laquelle je sois tombé jusqu’à présent.

C’est tiré du livre "Female-To-Male Transsexualism, Historical, Clinical and Theoritical Issues", par le psychologue Leslie Martin Lothstein, publié en 1983. Traduction personelle.

"Bien que ma compréhension du phénomène du transsexualisme féminin ait subit un certain nombre de révisions (comme de nouvelles données cliniques m’ont forcées à modifier une croyance précédente que je tenais), je crois que ma théorie actuelle des problèmes structurels sous tendant le transsexualisme féminin tiendra la route face à des enquêtes empiriques futures et, au lieu d’être radicalement changée, sera améliorée par de nouveaux résultats cliniques. L’exemple clinique suivant est pertinent.

Récemment un collègue m’a envoyé l’historique détaillée du cas d’une fille de 17 ans, blanche, qui exprimait le souhait de devenir un garçon danseur de ballet et ensuite d’avoir des relations « homosexuelles » avec d’autres hommes. C’est le premier cas rapporté d’une femme transsexuelle avec des attirances déformées, mais clairement hétérosexuelles qui se voyait en tant que « homme homosexuel ».

Le matériel clinique suggére que la jeune femme avait eu une confusion de genre toute sa vie qui s’était exarcerbée quand elle est entrée dans l’adolescence. En effet, la patiente a rapporté que ses premiers souhaits de chirurgie de réassignation de sexe sont arrivés après qu’elle ait mis la main sur « de la littérature érotique homosexuelle qui décrivait des relations sexuelles entre hommes. » Elle se souvient qu’ « elle est devenu mouillée au niveau génital et qu’elle a été dégoutée par cette humidité génitale. » Elle a rapporté « voir ses organes génitaux avec dérision et perçu comme si ils avaient été sculpté avec un couteau ou un sabre...comme si elle avait été coupée ou blessée...elle détestait leurs fonctions, elle détestait leur odeur, elle détestait leur humidité particulièrement en réaction à l’excitation sexuelle. » Sa solution était de devenir un homme et d’être pénétrée par d’autres hommes analement.

Son évaluateur l’a décrit comme ayant des pouvoirs d’empathie, chose par laquelle « une personne qui...est avec une personne...devient cette personne et puis change et s’identifie à une autre personne. » Les tests psychologiques ont révélé un trouble sévère des frontières de l’ego ; mis en évidence des préoccupations sexuelles intenses (et lors du Rorschach beaucoup d’impressions décorporalisées d’organes génitaux ont été rapportées) ; montré qu’elle voit les gens soit comme abimés, soit comme menaçants ; qu’elle a eu recours à la pensée magique ; a révélé un modèle d’excitation sexuelle qui lui sert de sorte de pseudo-intégration de son monde fragmenté et vide de sens ; mis en évidence une image de son moi genré défectueuse ; et qu’elle a utilisé des mécanismes de défense primitifs.

Comme la majorité de ses homologues transsexuelles femmes, la patiente a été estimée comme ayant une personnalité borderline. En d’autres termes, bien qu’elle se présentait cliniquement avec une dimension entièrement nouvelle (c’est à dire, sa perception d’elle même comme « homme homosexuel »), les problématiques structurelles sous jacentes étaient encore les mêmes que celles des autres transsexuelles femmes."


Portfolio

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 269 / 97147

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Articles et journaux  Suivre la vie du site Livres   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License