Trans Mecs & Mecs

« 5 choses que j’aimerais bien que les mecs gays sachent à mon sujet » – Matt Kailey - 2010

dimanche 30 novembre 2014

En tant que rédacteur en chef pour l’une des plus vieilles publications LGBT du pays – et en tant qu’homme trans s’identifiant comme gay --- je passe beaucoup de temps au milieu d’hommes gay non-trans.

Je travaille avec eux, je travaille pour eux, je les interviewe, je passe du temps avec eux, je vais à leurs soirées, je vais aux événements qu’ils organisent, je leur parle, j’écris pour eux, et j’écris sur eux. Et quelquefois je leur fait peur --- pas de manière délibérée, mais parce que, en dehors de la communauté militante, beaucoup des hommes gay que je rencontre ne sont même pas au courant que des hommes trans existent au beau milieu d’eux.

Ils s’attendent à ce qu’on puisse nous remarquer d’une manière ou d’une autre, ou encore leur définition de trans regroupe les femmes trans et Chaz Bono --- ils ne sont pas du tout familiers de la population plus large des hommes trans.

Si je vous ai fait peur récemment (ou un jour), voilà ce que j’aimerais que vous sachiez :

  1. Vous n’êtes pas obligés de sortir avec moi ou de coucher avec moi, et vous n’êtes pas transphobes, superficiels, ou des cons, si vous n’en avez pas envie (vous êtes peut-être tout ça, mais votre désintérêt ne signale pas ça automatiquement). Il est fort possible que je n’ai pas envie de sortir ou de coucher avec vous moi non plus. Bavarder de manière amicale peut être une manière pour vous et moi de prendre une décision à ce sujet. Et, des fois, une discussion amicale est juste ça --- une discussion amicale, rien de plus. Parfois un cigare est juste un cigare.
  2. Juste parce que j’ai été un peu socialisé de manière féminine, ça ne veut pas dire que j’ai envie de me marier ou même d’être monogame. Vous avez regardé trop de films hétéros sur la chaîne Lifetime.
  3. Vous n’avez pas besoin de faire attention à ce que vous dites en ma présence. C’est ok d’aimer les verges et même de le dire à voix haute. Vous ne me faites pas de peine. Je les aime aussi. Et c’est ok de me dire « ma chérie » et « elle » si vous appelez les autres mecs gays comme ça. Vous n’avez pas à vous excuser et à expliquer que ce n’était pas une erreur et que vous n’êtes pas en train de me manquer de respect et que, vraiment, vous dites ça aux autres mecs gays. Je sais faire la différence.
  4. Si je ne me présente pas à vous comme “Matt Kailey, homme trans”, ce n’est pas parce que j’essaie de vous « tromper ». C’est juste pas nécessaire par moment. Si nous en arrivons au stade de la « conversation amicale », vous serez au courant. Et j’apprendrai probablement des choses à votre sujet que, vous aussi, vous ne m’avez pas dit quand vous m’avez dit votre nom.
  5. Si vous voulez savoir ce que ça fait de coucher « avec une femme », je peux vous présenter à quelques-unes qui pourraient être intéressées. Si vous voulez savoir ce que ça fait de coucher « avec un homme trans », je ne peux probablement pas vous aider, parce que « un » n’est pas un échantillon représentatif. Si vous voulez savoir ce que ça fait de coucher avec moi, ça peut éventuellement s’arranger. (Attention je vous raconte la fin : ce n’est pas trop mal, à ce qu’on m’a dit.)

Mais le thème traversant tout ceci est : relax. Je suis peut-être le premier homme trans que vous ayez jamais rencontré de votre vie. C’est plus probable que non. Je suis juste le premier qui vous en ait parlé ou au sujet de qui vous étiez au courant. Mais, peu importe, vous n’avez pas à faire ou dire quoi que ce soit de différent. Vous n’avez pas à vous comporter différemment.

Je vis comme je suis. Vous avez juste à être qui vous êtes. Quoi qu’il se passe après ça ne pose pas de problème.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 875 / 98801

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Articles et journaux  Suivre la vie du site Textes   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License