Trans Mecs & Mecs

C’est pas des mots crus… …c’est toi qui te conduis comme un connard - 2012 - DUDE

samedi 1er novembre 2014

31 janvier 2012, par Tommy J

Bon, donc un bon copain à moi prend de la testostérone depuis environ six mois et il fait plein d’expériences avec des hommes rencontrés sur le net. Il adorerait passer toute une nuit à baiser avec un beau gros bear, mais, juste pour une super nuit (ou matinée, ou après-midi), il fait avec plaisir des trucs avec divers genres d’hommes cis se considérant gay ou bi.
Et comme je suis son ami, que j’ai 22 ans, et que je suis excité, j’ai la chance d’entendre tous les glorieux détails. Il me raconte toutes ces bonnes histoires de rencarts rapides, de gémissements au téléphone et de paumes en sueur.

Un lundi matin dans un petit café au coin de sa rue, on se penche l’un vers l’autre au-dessus de nos cafés au lait de soja, en chuchotant avec enthousiasme…

« Donc, il te met sur le ventre, se penche au-dessus de toi et puis… ? » Je lui demande, serrant fébrilement mon mug de café.

“Eh bien, il était juste sur le point de…” PJ commence à dire, puis sa voix retombe et il regarde ailleurs, gêné.

Je le laisse regarder dans la vide par la fenêtre pendant deux minutes puis finalement je le regarde et dit « PJ, que s’est-il passé ? »

Il boit une gorgée d’eau, respire à fond, puis continue,

« Tommy, sérieux. Ces mecs, certains sont des idiots. Je cherche en particulier des mecs qui disent qu’ils sont transfriendly, ou au moins ouvert au truc. Je commence notre rencart direct : Je dis, « C’est comme ça que j’appelle mon sexe, comment t’appelles le tien ? C’est ce que j’ai envie de faire, c’est quoi tes envies ? etc, etc. » et c’est toujours génial au début. Mais sérieux ! Quand un mec commence à parler de ma « poitrine » ou commence à appeler mon sexe d’une mauvaise manière, oh putain c’est juste débandant ! »

Souriant maladroitement à la femme plus âgée assise à la table voisine et au chien grognon à ses pieds, je réponds, « oh mec, je suis désolé d’entendre que tu as eu une nuit bizarre. »

« Ce n’est pas juste une nuit bizarre, c’est tout le temps ! Je veux juste baiser un mec qui s’y connait un petit peu en trucs trans. Je ne veux pas l’un de ces gars-du-net-qui-disent-qu’ils-sont-transfriendly-à-fond et puis on se rencontre et au final j’ai l’impression d’avoir été genderfucké. Quand je suis en train de baiser, je veux me sentir au top de mon énergie, être mâle. Je ne veux pas entendre parler de ta putain d’expérience thaïlandaise ! » Il termine, exaspéré.

Cette conversation m’a fait penser à un truc : qui a de bonnes idées sur comment s’attaquer aux maladresses d’un amant qui nomme en permanence votre corps par de mauvais termes ? Mis à part essayer en permanence d’éduquer et de rééduquer nos amants, qu’est ce qui est possible ? Et franchement, quand tout ce qu’on veut est une vraie bonne baise, ou un après-midi avec un inconnu, comment peut-on obtenir le respect qu’on mérite tous ? Peut-être que c’est un peu différent avec des amants réguliers ou de longue date, le sexe n’est que ce qu’on peut en faire ensemble et un peu d’éducation peut faire beaucoup changer les choses. Mais avec un inconnu, auprès de qui vous avez été honnête sur la manière dont vous parlez de votre corps et comment vous le percevez, ça ne devrait pas être exagéré de leur demander de respecter vos limites.

Ainsi, je demande :
Chers hommes cis-cherchant-à-coucher-avec-moi ou toute-autre-personne-qui-pense-que-ça-le-concerne, je suis génial. Si vous êtes juste un petit peu plus ouvert à me respecter en tant que l’être humain exceptionnel que je suis, nous allons probablement passer un moment incroyable.
Vraiment incroyable.

Vous pouvez me respecter en écoutant ce que je dis.

Quand je dis, « hé, j’ai envie de faire ceci, mais pas cela, » respectez ça.

Quand je dis, « Je préfère que cette partie du corps soit appelée ainsi, », appelez ça comme ça.

Quand je dis, “Oh hé, je n’ai pas vraiment envie d’entendre parler des autres amants avec qui tu as été ou des expériences trans que toi ou tes potes ont eu plus ou moins en lien, » n’en parlez pas.

- – - – - – -
Chers fans de DUDE !
Recopiez le truc ci-dessus sur un morceau de papier. Quand le besoin s’en fait sentir, montrez à votre amant ou votre rencart à venir ce morceau de papier. S’il n’écoute pas, montrez lui la porte. Vous méritez quelque chose de mieux.
Tommy J


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 729 / 91621

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Articles et journaux  Suivre la vie du site Articles de journaux   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License