Trans Mecs & Mecs

"Voyons voir ce que t’as en réserve" - Matt Kailey - 2012

vendredi 23 mai 2014

« C’est la première fois que je rencontre un transsexuel FTM. »

Mais bien sûr. Les hommes gays me disent ça en permanence. Mais cet homme gay en particulier vient de passer les quinze dernières années de sa vie à San Francisco. Si un homme gay vit à San Francisco pendant quinze ans et n’a jamais rencontré une personne transsexuelle FTM, je peux juste supposer qu’il a passé ces quinze ans :

A) incarcéré.

B) confiné chez lui.

C) dans une cabane de l’autre côté de l’île d’Alcatraz.

Presque tous les grands centres urbains aux états unis grouillent d’hommes trans. Si nous n’y habitons pas déjà, souvent nous y migrons à la recherche d’une communauté plus accueillante, un meilleur accès aux soins et à d’autres ressources, et d’une plus grande population trans à qui se rattacher. San Francisco, avec ses drapeaux arc en ciel sur Market Street et son quartier de Castro où tout peut se passer, est particulièrement attirant, particulièrement pour les hommes trans gays.

En vérité, mon cher ami gay de San Francisco, qui a du apparemment aller jusqu’à Denver, Colorodo, pour enfin rencontrer un homme trans, en a probablement rencontré beaucoup pendant sa décennie et demie dans la Ville sur la Baie – c’est juste qu’il ne le sait pas. Grâce aux pouvoirs de transformation incroyables de la testostérone, les hommes trans ont rarement à sortir publiquement du placard à moins qu’on le choisisse, et nous sommes rarement même perçus comme trans, même si quelqu’un est sérieusement à notre recherche.

Cette invisibilité est super pour quelqu’un qui essaie de s’assimiler tranquillement dans la culture dominante, mais cela peut amener pas mal d’incompréhensions, de choses désagréables et même de la méchanceté flagrante si le gars essaie simplement d’obtenir un rencart ou un coup d’un soir. Un homme gay non-trans peut vite devenir méchant quand il lève un gars et découvre plus tard que le mec mignon rencontré n’a pas « l’équipement » qu’il attendait, même si le mec est bandant d’une manière générale.

Cette situation difficile particulière est à l’origine d’une discussion en cours chez les hommes trans : quand, exactement, révélez-vous à votre partenaire potentiel ou coup d’un soir que vous êtes trans ? Je suis toujours partisan d’une approche « le plus tôt est le mieux », en premier pour des raisons de sécurité. Je n’ai aucun désir d’être dans un appartement inconnu dans un quartier inconnu avec un mec (peut être assez grand et costaud) inconnu qui a soudain le sentiment que je l’ai « trahi » en ne discutant pas auparavant intimement ma configuration corporelle. C’est vrai qu’il se pourrait que je me fasse rejeter et doive rester planté au bar avec ma bière pour seule compagnie, mais je vais prendre ce risque plus facilement que je vais prendre un risque avec ma sécurité physique.

Les mecs qui pensent qu’ils n’ont pas besoin de rentrer dans une confession dans les détails avant de s’amuser un peu ont une très bonne raison pour ça, cependant – combien de mecs gays non-trans partagent leurs mensurations avant de quitter un bar ou une soirée avec quelqu’un ? Je ne parle pas de ces beaux gosses montés 24cm qui ont l’air d’exister seulement au sein des pages de petites annonces. Je parle de vrais mecs qui se draguent dans des circonstances réelles. A moins que vous vous dénudiez là où vous êtes et que vous vous montriez l’un l’autre vos organes, il peut y avoir tout un tas de trucs au sujet du garçon rencontré qui va vous décevoir, et vice versa. Ces choses ne disposent pas d’un service après-vente.

Donc, bien que je sois à fond pour la sécurité (principalement la mienne), je comprends aussi le désir de vie privée et d’anonymat, ainsi que le droit d’une personne à avoir le corps qu’il a sans explications ou avertissements. Nous existons ici et là. Vous nous avez déjà rencontré, que vous le sachiez ou non. Et nous n’essayons pas de vous tromper. Nous sommes juste nous-même, à la recherche des mêmes choses que vous.

Donc, voyons un peu ce que tu as.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 897 / 100479

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Articles et journaux  Suivre la vie du site Textes   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.11 + AHUNTSIC

Creative Commons License